• Accueil
  • > Extraits d’ouvrages et Pensées Bonheur

Extraits d’ouvrages et Pensées Bonheur

 


Pensées  Bonheur

pour accueillir la vie telle qu’elle se présente à vous

Extraits et propositions d’ouvrages

 

Vous pouvez aussi utilement consulter les sites que j’ai mis en liens sur la page d’accueil.

 

Vos pensées (ainsi que la pensée collective) créent votre réalité. D’où l’importance de veiller à leur

qualité. Les « pensées bonheur » sont celles qui, précisément, créent votre bonheur, notamment

celles consistant à accepter la vie telle qu’elle se présente à vous et à exprimer votre gratitude

pour toute chose. Les « pensées parasites » sont également à accueillir mais à laisser filer sans

s’attarder dessus car ce sont elles  qui créent vos émotions de mal-être. A ce sujet, il importe

d’être conscient que ce sont seulement vos pensées qui sont à l’origine de votre mal-être et

non la situation ou la personne qui les a déclenchées .

C’est ce que nous oublions le plus souvent et ne contribue pas à notre bonheur!

(yvon Delvoye)

Bien que je ne pense pas qu’il y ait véritablement une « recette du bonheur », je vous invite à regarder jusqu’au bout

ce diaporama illustrant par ses peintures ces pensées attribuées à Picasso

La_recette_du_bonheur_de_Picasso__rol_.pps


Chance ou malchance?(extrait de mon livre « les 12 attitudes-clés des gens heureux »)

« Il y avait dans un village un homme très pauvre qui ne possédait pour tout bien que sa cabane, une parcelle de terrain et un magnifique cheval. Ce cheval était si beau que les seigneurs du château voisin voulaient le lui acheter. Ils lui en avaient proposé un bon prix, mais il avait toujours refusé.

– Pour moi, ce cheval n’est pas un animal, c’est un ami. Comment voulez-vous vendre un ami ? disait-il. Un matin, se rendant à l’étable, il s’aperçut que le cheval n’était plus là.Tous les villageois lui dirent :– On te l’avait bien dit ! Tu aurais mieux fait de le vendre. Maintenant, on te l’a volé… Quelle malchance !

Mais le vieil homme répondit :– Qui peut dire si c’est une chance ou une malchance ?Tout le monde se moqua de lui, en le traitant de vieux fou. Quinze jours plus tard, le cheval revint, avec une horde de chevaux sauvages.Il s’était échappé, avait séduit une belle jument et était rentré, entraînant la horde derrière lui.– Quelle chance tu as, lui dirent alors les villageois. Te voilà à la tête d’une petite fortune.

– Chance ou malchance, qui peut le dire ? répondit le vieil homme.Le vieil homme et son fils se mirent au dressage des chevaux. Mais une semaine plus tard, le fils se cassa une jambe à l’entraînement.– Quelle malchance ! dirent les villageois. Qui va maintenant s’occuper des chevaux ?

L’homme répondit une nouvelle fois :
– Chance ou malchance, qui peut le dire ?

Quelque temps plus tard, l’armée du seigneur du pays arriva dans le village et enrôla tous les jeunes gens disponibles. Tous, sauf… le fils du vieil homme, qui avait une jambe cassée.Et les villageois de se lamenter alors :
– Quelle chance tu as, tous nos enfants sont partis à la guerre et vont peut-être se faire tuer, alors que toi…

– Qui peut dire si c’est une chance ? rétorqua le vieil homme. »

« Regarde bien cette journée, car elle est la vie, la vie de la vie.

Sa course brève contient toutes les réalités et variétés de l’existence:

La joie de la croissance,

La splendeur de l’action,

La gloire du pouvoir.

Car hier n’est qu’un souvenir et demain n’est qu’une vision.

Mais aujourd’hui bien vécu transforme chaque hier en un souvenir de bonheur

Et chaque demain en une vision d’espoir.

Alors, regarde bien cette journée: Tel est le salut de l’aube. »

(Texte sanskrit. Extrait de « Vivre le temps autrement », par Pierre Pradervand, Editions Jouvence, 2004)

ICI

Je vous propose « ici » un texte  d’Adyashanti (extrait du livre « Conscience pure et méditation véritable, Editions Ariane),

que j’ai trouvé très inspirant

et propice à une méditation véritable. « Ici » représente notre « espace intérieur »

Avant que surgissent le bien et le mal,

nous sommes simplement ici.

Avant que surviennent le bon ou le mauvais,

le manque de valeur,

avant le pêcheur ou le saint,

nous sommes juste ici.

Rencontrez l’ici, là où tous les points de vue

se fondent en un seul

pour ensuite disparaître.

Voyez si vous pouvez rencontrer dès maintenant,

là où vous touchez l’éternel

et sentez l’éternel vivre et mourir en chaque instant.

Rencontrez simplement ici,

avant d’être un expert,

avant d’être un débutant.

Etre juste ici,

où vous êtes ce que vous serez toujours,

où vous n’y ajouterez jamais rien

ni n’en retirerez rien.

Rencontrez l’ici, là où vous ne désirez rien

et où vous n’êtes rien.

L’ici inéffable

où nous nous retrouvons, mystère à mystère,

ou ne nous rencontrons pas du tout.

Rencontrez l’ici, où vous vous trouvez,

en ne vous trouvant pas.

Là où la quiétude est assourdissante

et l’immobilité trop preste pour être saisie.

Rencontrez l’ici, là où vous êtes qui vous voulez être

et voulez ce que vous êtes

et tout se dissipe

en une vacuité rayonnante.

Extraits d'ouvrages et Pensées Bonheur benir1Le simple art de bénir ! Mais que veut dire le mot Bénir ? Pourquoi bénir ? Quoi bénir ?  Tout d’abord, le verbe Bénir signifie « dire du bien, vouloir le bien, voir le bien, penser le bien ou souhaiter le bien. C’est envelopper de lumière une situation ou un individu. Il n’a donc pas l’unique connotation spirituelle connue. Quant au verbe Harmoniser, il veut simplement dire « rendre harmonieux ». 

« Au réveil, bénissez votre journée car elle déborde déjà d’une abondance de biens que vos bénédictions font apparaître. Car bénir signifie reconnaître le bien infini qui fait partie intégrante de la trame même de l’univers. Il n’attend qu’un signe de nous pour se manifester.En croisant les gens dans la rue, dans le bus, sur votre lieu de travail, bénissez-les tous. La paix de votre bénédiction sera la compagne de leur chemin, et l’aura de son discret parfum, une lumière sur leur route. Bénissez ceux que vous rencontrez dans leur santé, dans leur travail, leur joie, leur relation au divin, à eux-mêmes et aux autres.

Bénissez-les dans leur abondance et dans leurs finances. Bénissez-les de toutes les façons concevables, car de telles bénédictions ne sèment pas seulement les semences de la guérison mais, un jour, jailliront comme autant de fleurs de joie dans les espaces arides de votre propre vie.

À l’instant même où quelqu’un exprime la moindre agressivité, colère ou manque de bonté à votre égard, répondez avec une bénédiction silencieuse. Bénissez-les totalement, sincèrement, joyeusement, car de telles bénédictions sont un bouclier qui les protège de l’ignorance de leurs méfaits, et détourne la flèche qui vous est adressée.

Bénir signifie désirer et vouloir inconditionnellement, totalement et sans réserve aucune, le bien illimité pour les autres et les évènements de la vie en puisant aux sources les plus profondes et les plus intimes de votre être. Cela signifie révérer et considérer avec un émerveillement total ce qui est toujours un don du Créateur et cela, quelles que soient les apparences. Celui qui est porté par votre bénédiction est mis à part, consacré, entier.

Bénir signifie invoquer la protection divine sur quelqu’un ou quelque chose, penser avec une reconnaissance profonde à elle, l’évoquer avec gratitude. Cela signifie encore appeler le bonheur sur quelqu’un encore que nous ne soyons jamais la source de la bénédiction, mais simplement le témoin joyeux de l’abondance de la vie.

Bénir tout et tous, sans discrimination aucune, constitue la forme ultime du don, car ceux que vous bénissez ne sauront jamais d’où vient ce rayon de soleil qui soudain perça les nuages de leur ciel, et vous serez rarement témoins de cette lumière dans leur vie.

Quand dans votre journée, quelque événement inattendu vous bouleverse, vous autant que vos plans, éclatez en bénédictions, car la vie est en train de vous apprendre une leçon, même si sa coupe peut vous sembler amère. Car cet événement que vous pensez être si indésirable, vous l’avez en fait suscité, afin d’apprendre la leçon qui vous échapperait si vous hésitiez à le bénir. Les épreuves sont des bénédictions cachées, et des cohortes d’anges suivent leurs traces.

Bénir signifie reconnaître une beauté omniprésente cachée aux yeux matériels. C’est activer la loi universelle de l’attraction qui, du fond de l’univers, amènera dans votre vie exactement ce dont vous avez besoin dans le moment présent pour grandir, progresser, et remplir la coupe de votre joie.

Quand vous passez devant un hôpital, bénissez ses patients dans la plénitude de leur santé, car même dans leur souffrance et leur maladie, cette plénitude attend simplement d’être découverte. Et quand vous voyez une personne en pleurs ou apparemment brisée par la vie, bénissez-la dans sa vitalité et sa joie : car les sens ne présentent que l’inverse de la splendeur et de la perfection ultimes que seul l’œil intérieur peut percevoir.

Il est impossible de bénir et de juger en même temps. Alors maintenez en vous ce désir de bénir comme une incessante résonance intérieure et comme une perpétuelle prière silencieuse, car ainsi vous serez de ceux qui procurent la paix et un jour, vous découvrirez partout la face même de Dieu.

Et par-dessus tout, n’oubliez pas de bénir cette personne merveilleuse, totalement belle dans sa vraie nature, et si digne d’amour que vous êtes. »

 

Pierre Pradervand, sociologue, auteur et animateur de ressourcement, de nationalité Suisse.

(Extrait du livre « Vivre sa spiritualité au quotidien, Editions Jouvence)

 

PROPOSITIONS D’OUVRAGES PROPICES AU BONHEUR

 

Les 12 attitudes-clés des gens heureux, Yvon Delvoye, Jouvence 2010

Le secret des gens heureux, Yvon Delvoye, Editions Jouvence, 2012

Accéder à son espace intérieur, Yvon Delvoye, Editions Jouvence, 2013

Petit traité de l’abandon, Alexandre Jollien, Editions du Seuil 2012

 

Les publicités apparaissant sur cette page sont indépendantes de ma volonté et n’ont aucun rapport

avec le contenu et l’objet du blog

Laisser un commentaire

 

Les élèves de CM2, classe d... |
Ingeniero en Agricultura |
Goutte d'encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | APHRODITE ET LES SOIREES SE...
| Ils ont fait la Révolution !
| Aquaserv Guadeloupe