Questions-Réponses

 

 Cette page est destinée à recevoir des questions personnelles en rapport avec mes livres.

 

Questions-Réponses dans Communication Relationnelle p1000436-242x300

 

Mes réponses ne sont pas celles d’un enseignant ni d’un thérapeute, elles visent seulement

 

à indiquer quelques pistes de réflexion susceptibles de vous guider vers vos propres solutions.

 

Même si votre propre problématique est différente de celles exposées ici, il se peut que mes

 

réponses résonnent en vous et vous apportent un éclairage personnel. C’est le but recherché ici.

 

 

Le 31/01/2011, O. a écrit:

bonjour

j’ai perdu mon mari il y a 5 mois après 40 ans de vie commune. depuis ce jour, ma vie a bascule et je suis en pleine dépression.

Je n’ai que des pensées négatives. Je viens d’acheter votre livre, pensez vous qu’il va m’aider a m’en sortir?

Réponse YD:

Bonjour O….

Tout d’abord, je compatis sincèrement à votre deuil. Comme pour tout deuil, quel que soit « l’objet » (ici la personne)

que l’on « croit » avoir  »perdu », letemps joue un certain rôle, puisque toute émotion qui apparaît finit par disparaître,

mais si vous pouvez faire plus court, c’est bien entendu préférable pour votre bien-être.

L’acceptation et le lâcher-prise en sont la clé mais à priori, dans des situations comme la vôtre,

cela semble tout d’abord insurmontable ou en tout cas très difficile. L’obstacle, c’est avant tout le mental,

vos « pensées négatives », comme vous le dites vous-même.

La première chose à faire, dans votre cas, me semble d’abord d’accepter d’avoir des pensées dites

négatives (c’est bien naturel!) et même d’accepter de ne pas pouvoir pour le moment accepter d’accepter….

Vous pouvez déjà regarder cela en face.

Alors, pour répondre à votre question « mon livre est-il susceptible de vous aider à vous en sortir

(de la dépression, liée à la non-acceptation de ce qui est)? », je répondrai: sans doute (comme certains autres livres

traitant du même sujet), mais cela dépend essentiellement de vous. C’est VOUS qui avez le pouvoir de vous en sortir,

pas mon livre, selon l’impact qu’il aura sur vous et ce que vous déciderez d’en faire, concrètement, à partir de votre

coeur, pas intellectuellement .

Je vous recommande de le lire une fois entièrement, à votre rythme, puis de reprendre les passages qui vous parlent,

qui résonnent en vous. Il y aura des résistances au départ, c’est normal, elles finiront par se dissoudre,

si vous les regardez sans vous juger.

N’hésitez pas à me faire part de votre avancée ou de vos difficultés, si vous le désirez.Bon courage à vous.

Cordialement

 

Retour d’O. du 1/02/2011
merci de m avoir répondu.je ne manquerais pas de vous faire part de mes avancées ..

je sais que seule la personne doit s’en sortir,personne ne peut rien faire pour elle, mais comment faire,

c’est si difficile…cela fait 5 mois, mais je sombre de jour en jour, je n’arrive pas a accepter l’inacceptable…..

.Mes journées  ne sont faites que de pleurs a regarder sa photo…  de plus ma sante en a pris un sacre coup,

je viens de me faire opérer récemment, donc rien ne va dans ma vie désormais et sans lui je n’arrive pas a

m’en sortir, malgré que je sois tres bien entourée. je voudrais tant aller le rejoindre..

Merci de votre aide

cordialement

O.

2/02/2011YD:
Bonjour

Devant votre désespérance, je tiens à préciser que je ne crois pas que personne ne peut rien faire pour vous.

Vous écouter dans votre souffrance peut déjà être une aide et vous semblez bien entourée. La notion d’acceptation

est souvent mal comprise, je vous renvoie donc à mon livre, certain qu’il peut contribuer à vous redonner goût

à la vie peu à peu.

Bien cordialement

Yvon

16/07/2013

Bonjour,

Je viens de lire votre livre  » le secret des gens heureux  » qui est très interessant et qui apporte beaucoup! Mais je doute que cela suffise, du moins toute seule pour ma pars, à reussir à devenir heureuse.
J’explique ma situation;

J’ai 20 ans, je suis dans une famille de 4 enfants dont un frere jumeau.
A mes 14 ans j’ai perdu très brutalement une de mes meilleures copines. Ca a été très difficile d’autant plus que mes copines ne la connaissait pas et que mes parents n’ont jamais réagient face a mon changement de comportement.
Je suis passé de la fille toujours souriante, à la fille renfermé et meme au point de m’exclure toute seule tellement j’etais mal.
En meme temps mon corps a evidemment changé et je suis devenu très complexé par mon nez long et gros et par mon acné ( qui est encore plus presente aujourd’hui ), ce qui n’a rien arrangé.
Malgré tout ca j’ai avancé en essayant de ne rien laisser parraitre. Mon frere jumeau me faisit regulierement des remarques qui amplifiaient mes complexes.

Nous avons la meme bande d’amis et ca a toujours été compliqué car je pense que mon frere n’a jamais accepté ca. Je me sentais donc constamment rejeté par lui de par ses remarques (  » vient pas avec nous »,  » oh non pas elle  » ).
Nos relations ce sont degradées et avec mon frere et avec mes parents car je leur en voulait beaucoup de ne pas m’avoir aidé lors du decès de ma copine.
L’année derniere j’ai  » explosé « , je n’en pouvais plus de tout garder pour moi, il fallait absolument que ca change donc j’ai exprimé tout mes reproches a mes parents, mes complexes et le comportement de mon frere envers moi ( je lui est aussi dit ).
Ca n’a pas changé grand chose mais ca m’a surement un peu soulagé quelque pars. j’ai été voir une fois une psychologue et un magnetiseur. Je ne peux pas dire que ca a marché.
Suite a ca, j’ai pris des decisions qui devenaient vital.
Je me suis eloigné de la bande et ca m’a fais un bien fou ( j’en etais presque dependante alors qu’il n’y avait pas de raisons ), je me suis egalement faite operer du nez.
Depuis je ne peux pas dire que je me sens mieux, je pense constamment à ma peau qui me ruine le moral et qui me procure du mal etre et peu de confiance en moi, et l’ambiance familiale n’est pas dutout au top ( très tendu avec ma mère et mon frere m’ignore ).
Mon frere fete bientot ses ( nos ) 20 ans et il m’a bien dit que je n’etais pas invité, alors qu’on a les memes amis.
Je ne voulais pas les feter ( on fete nos anniersaire toujours ensemble d’habitude) car je me suis toujours sentis « la soeur de  » et non E… tout cour, et je ne voulais pas vivre ca pour mes 20 ans.
Voilà la situation est très compliqué. J’attend juste septembre prochain, car je vais etudier dans une autre ville, pour construire autre chose sur de meilleures bases et démarrer une nouvelle vie.

Quelles solutions me conseilleriez vous?
Je pense que le seul moyen de me detacher de tous ca c’est de recommencer autre chose ailleurs, qu’en pensez vous ?

Merci d’avance de tout vos bons conseils, j’ai vraiment besoin d’un avis extérieur.
Désoler pour ces longs paragraphes.

E…

Bonjour E…

Je comprends tout à fait votre mal-être, dû à la fois à votre identification à votre corps et à l’ambiance familiale.

Difficile de vous conseiller sur ce que vous avez à « faire ». Seul « l’être » a de la valeur à mes yeux. Cependant,  changer de milieu n’est pas une mauvaise chose,

dans la mesure où ce n’est pas une fuite (car dans ce cas ça ne servirait à rien…) mais la volonté de vous reconstruire sur de nouvelles bases.

Toutefois, vous savez aussi bien que moi que votre problème d’acné (qui finira par partir, comme toujours, une fois que vous vous serez assumée

et que vous cesserez d’entretenir de la rancoeur. ). Donc ayez confiance mais d’abord ayez confiance en vous et dans la vie. Le « secret du bonheur », si tant est qu’il y en ait un,

c’est de s’accepter et d’accepter ce que la vie nous présente (ce qui ne veut pas dire se résigner…), ce qui n’est pas toujours facile, j’en conviens.

Décidez d’être heureuse, ici et maintenant, et vous le serez! Puis donnez-vous les moyens et surtout donnez-vous une autre chance. Il me semble que c’est ce

que vous avez l’intention de faire. Alors bonne chance à vous!

J’envisage de mettre en place des « partages » sur skype, à titre individuel ou à plusieurs. Je mettrai prochainement les modalités

sur mon blog.

Je vous souhaite une belle fin de semaine.

Aout 2013

Monsieur Delvoye ,

 Je me présente William , je suis Belge.

Je lis votre livre «  les 12 attitudes-clés des gens heureux », celui-ci m’interpelle beaucoup, en effet en lisant je me retrouve dans pas mal de situations, telles que

Jeunesse difficile, soucis avec le management, sortie d’un divorce, soucis de  communications avec ma compagne.

Je suis conquis par le lâcher prise, je dois absolument apprendre à laisser passer les colères et émotions, puis apprécier les choses du présent, et je dois apprendre à dire non. Et cela dans un stress qui m’anime.

Je rencontre une difficulté supplémentaire,  je suis toujours dans le mouvement de ce qui m’a affecté dernièrement, le contact avec mes enfants ainsi que ma relation avec ma nouvelle compagne

Je ne peux pas dire que je suis vraiment mal par rapport à cela, mais peur et émotions reviennent à la surface, par contre pas mal de réflexions à mon égard me ramène en face de moi-même, l’effet miroir, je reçois en pleine face une série d’ images qu’ apparemment je reflètes, je dois me battre avec mon ego, je me refugies souvent dans un silence qui parfois peut durer longtemps, puis je reviens en surface avec une acceptation ( selon les cas) de ce que j’ai entendu,  l’impression de n’avoir rien compris aux expériences passées,

J’ai beaucoup de mal de parler avec justesse de mes émotions, j’essaye d’avoir une honnêteté intellectuelle, mais je retombe souvent dans des colères  qui se manifestent par  ton plus élevé.

je pratique alors la respiration ce qui m’aide à retrouver un peu de sérénité, je vais voir aussi de façon régulière une psychologue avec qui je travaille pour m’ouvrir les yeux.

 

Voilà une partie de la vie que je mène aujourd’hui à 52 ans, j’espère vraiment trouver la sérénité, je veux vraiment trouver une vie calme et heureuse, je sais que j’ai encore du chemin.

Merci encore pour votre aide, je n’étais pas un adepte de la lecture mais votre livre m’y redonne le gout.

William

Bonjour William

Merci beaucoup pour votre témoignage particulièrement sincère et authentique. La seule chose que je peux vous recommander, c’est de ne pas « vous battre » contre votre

ego. Il est important de l’accepter et de le regarder en face, tranquillement. Il n’est pas ce que vous êtes vraiment.  Alors continuez dans ce sens, vous êtes sur la bonne voie.

Si vous le souhaitez vous pouvez consulter mon blog ci-dessous, peut-être y trouverez-vous des informations utiles.

Bien cordialement

Yvon Delvoye

 

 

 Les publicités apparaissant sur cette page sont indépendantes de ma volonté et n’ont aucun

rapport avec le contenu et l’objet du blog

5 Réponses à “Questions-Réponses”

  1. philippe dit :

    Le bon jour vous va si bien,
    en écoutant SUD RADIO je vous ai enfin trouvé.Je viens de passer commande de votre livre.. comme quoi tout vient à point à qui sait attendre ( ou le mérite !!)Je suis un éclopé de la vie, parkinsonien depuis peu j’ai passé ma vie dans une folle fuite en avant.. et me retrouve bloqué mécaniquement… humour de la vie !j’envisage de passer de l’autre coté du miroir car un peu trop lourd à porter pour mes épaules.. à moins que votre livre ne me retienne sur cette bonne vieille terre. A bientôt ?

  2. yvon DELVOYE dit :

    Bonjour Philippe
    Merci de l’intérêt que vous portez à mon livre. J’espère sincèrement qu’il vous aidera à changer votre regard et surtout à vous redonner goût à la vie. Je comprends que ce soit très dur pour vous mais la fuite (et « passer de l’autre côté » en serait une…) est rarement la bonne solution. Seule l’acceptation de ce que nous vivons est susceptible de nous aider et j’ai le sentiment que vous pouvez vous en sortir. Je sais, ce ne sont que des mots mais vous avez le potentiel en vous pour traverser cette épreuve, j’en suis sûr. Bien cordialement. Yvon

  3. Laurent dit :

    Bonjour
    Je découvre votre livre alors que ma femme est résolue à divorcer après 14 ans de mariage durant lesquels elle aura beaucoup essayé de me changer avant de prendre de plus en plus de libertés pour tenter de trouver son bonheur ailleurs.
    De guerre lasse, j’ai accepté l’idée du divorce (un mot qui revenait périodiquement dans sa bouche) un soir de dispute. Puis j’ai découvert que ma femme avait entretenu récemment une liaison (que je soupçonnais mais ce n’était pas concret). Cette liaison s’est mal terminée (amant pas à la hauteur de ses attentes spirituelles, très fortes) mais elle l’a convaincu qu’elle devait désormais vivre seule pour être en accord avec elle-même. De mon côté, cette tromperie m’a révélé combien j’étais encore attaché à mon épouse et combien cette menace de divorce était cette fois concrète.
    Il y a peu, j’aurais refusé de lire votre livre comme tous ces ouvrages de développement personnel « pour les femmes ». Mais le vôtre me parle différemment des autres, je comprends mieux mon épouse et découvre mes propres erreurs. Je suis gentil mais pas « vrai », je manque d’affirmation de moi, je vis dans la peur de déplaire.
    J’ai vraiment envie de changer, d’évoluer. Notre situation nous oblige à vivre encore sous le même toit durant plusieurs mois et j’espère mettre à profit ce temps pour non pas la reconquérir mais me rendre à nouveau désirable à ses yeux. Ce que je sais de son aventure (en fait un récit très détaillé dans son journal) me montre qu’elle a reproduit les mêmes erreurs qu’au début de notre relation. J’ai la conviction que nous serions plus épanouis si nous parvenions à progresser ensemble. C’est ce qu’elle a toujours souhaité mais je ne faisais pas l’effort ou pas longtemps. Aujourd’hui, elle n’y croit plus alors que vous me montrez un chemin certes difficile (pour l’heure, je pense juste mais j’agis faux)mais auquel je crois. S’agit-il simplement d’une blessure narcissique? Suis-je dans le refus de la réalité? Puis-je raisonnablement espérer?
    Merci de votre aide
    Cordialement
    Laurent

  4. yvon DELVOYE dit :

    Bonjour Laurent
    J’ai lu votre message avec beaucoup d’attention. Votre situation est malheureusement que trop courante. J’ai compris que votre épouse était dans une démarche spirituelle et sans doute attendait-elle que vous la rejoignez sur
    ce plan. A mon avis, la situation n’est pas forcément désespérée, si votre épouse et vous-même êtes prêts à communiquer sincèrement, avec bienveillance (ce qui suppose de lui pardonner. Si elle est vraiment dans
    une démarche spirituelle, elle doit savoir qu’on ne peut jamais changer l’autre… A chacun de « dire » ce qu’il ressent, sans faire de reproches, puis d’exprimer clairement ses besoins. A partir de là, tout redevient
    possible, mais il faut en avoir envie. Le positif, c’est que vous avez réalisé vos « erreurs ». Donc le seul conseil que je peux vous donner (à tous les deux), c’est de communiquer et d’y mettre de l’amour. C’est ainsi que vous
    pourrez avancer ensemble. Le divorce est trop souvent la solution envisagée, elle n’est à retenir qu’en dernier ressort. Dans ce cas, vous aurez sans doute à faire le deuil de la relation, afin de reconstruire chacun
    de votre côté. Je vous souhaite bonne chance à tous deux
    Cordialement
    Yvon

  5. ERRECART Sylvie dit :

    Bonjour,

    J’ai 52 ans, et je trouve du bien-être à lire votre livre « le secret des gens heureux » que je relis en ce moment ; j’en profite pour vous remercier de cet ouvrage et de votre disponibilité pour communiquer.

    Ma question est la suivante :

    Le fait de décider de quitter mon travail peut il être considéré comme une DECISION que je prend pour tenter d’être heureuse ? puisque je le ressens comme du « poison » depuis 30 ans déjà… Décision que je prendrais dès lors avec l’idée d’en rechercher un autre qui puisse me convenir, et pr cela entreprendre des actions et croire en la puissance créatrice de l’univers.

    Pourriez vous me dire plus précisément ce que vous entendez en page 9 de votre livre, en citant : « changer le regard sur les choses douloureuses, cela suppose une démarche intérieure, FAITE D’ACCEPTATION TOTALE ET TOURNEE VERS LA CONSCIENCE PURE, LA SOURCE DE NOTRE ETRE » ?

    Vous remerciant par avance du retour que vous pourrez peut être m’apporter ,

    Bien cordialement,

Laisser un commentaire

 

Les élèves de CM2, classe d... |
Ingeniero en Agricultura |
Goutte d'encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | APHRODITE ET LES SOIREES SE...
| Ils ont fait la Révolution !
| Aquaserv Guadeloupe